Recrutement à Brocéliande

Recrutement à Brocéliande

Troisième billet et je suis très en avance ce coup-ci ! J’ai pris mon équipe marketing totalement au dépourvu et mis un sacré barda dans le plan conversationnel du mois. Je leur devais bien ça, non ?

Il faut dire que le sujet n’attend pas, notre société recrute pour absorber sa flambée et il va bien falloir toute mon habileté de sorcière pour attirer les meilleurs talents, trop souvent tentés par le chant des startups.

Laissez-moi donc vous conter mon dernier entretien …

Je lui avais donné rendez-vous à proximité de nos locaux altoséquanais, le Bistrot d’Olivier.

Ayant horreur de me faire attendre, et comme à mon habitude, j’étais arrivée légèrement en avance. La patronne des lieux m’avait installée dans le fond du restaurant, dans un recoin, pour être tranquille.

En attendant mon candidat au recrutement, j’avais inconsciemment mis ma main dans mon sac à main Carmen Steffens. Elle s’était naturellement posée sur la couverture de mon grimoire, ce livre qui ne me quittait plus.

Ce contact physique, presque charnel, apaisant, je sentais sa douce chaleur m’envahir. Je fermais les yeux et me laissais bercer par d’étranges pensées.

Je réalise qu’il est difficile de prendre des décisions de carrière surtout dans une économie aussi sombre, que l’argent est dans l’esprit de tout le monde et que nous avons tous des motivations différentes.

Il est insensé de prétendre que le salaire et les avantages sociaux n’ont pas d’importance. Et je crains que les candidats rejoignent des startups, entreprises par définition à un stade précoce de développement, pour la plus mauvaise raison, des euros plein les yeux.

Les équipes les plus performantes et qui ont les meilleurs résultats business sont d’abord motivés par une vision, avant le salaire ou les stocks options. Alors cette promesse des startups d’une retraite anticipée, c’est comme croire que les licornes n’existent pas.

Ma vision est celle d’une technologie enchantée et Rapid, pour accompagner des clients prestigieux dans leur besoin croissant de modernisation de leurs applications coeur de métier.

Rejoindre mon équipe, c’est faire le choix de renoncer au billet de loterie des startups, hypothétique fortune.

Rejoindre mon équipe, c’est l’opportunité de travailler sur une technologie magique ayant déjà démontré tout son potentiel.

Un travail collaboratif dans un environnement de légende, animé par des esprits innovants, passés maitre dans l’art secret des pratiques agiles.

Rejoindre une entreprise disposant d’une vision et de moyens solides pour la réaliser, c’est l’assurance de travailler avec les meilleurs, d’acquérir des compétences précieuses, de construire durablement …

J’émergeais doucement. La vision s’étiolait dans une brume blanchâtre et confuse. Je tentais vainement de résister à cette lente atomisation de mon être.

Le brouhaha du restaurant frappa mon oreille, comme si elle venait de se décapsuler. J’ouvris grands les yeux, le grimoire encore serré tout contre ma poitrine. Il diffusait toujours sa douce chaleur.

Mon rendez-vous se tenait devant moi, me souriant délicatement avec un je ne sais quoi interrogateur dans le regard.

« Bonjour Madame. Vous sembliez partie ailleurs, vraiment loin. » me dit-il en me tendant la main.

Alors je me souvins. Je me souvins de la vision.

« Oui ! Vous ai-je déjà dit que nos développements relèvent de la sorcellerie ? » répondis-je, enfournant prestement mon livre des ombres dans mon sac, avant de me lever et de lui serrer la main.

Alors si comme ce candidat, vous souhaitez apprendre l’art magique de la transformation Rapid de code et d’architecture, vous pouvez me contacter directement !

J’allais oublier.

Je suis prochainement du côté de Brocéliande et j’ai prévu de licher des mojitos et de conter quelques nouvelles histoires. Alors je compte vivement sur votre présence.

— Julie